Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Réalités sociales > La population européenne augmente, …grâce à l’apport migratoire

La population européenne augmente, …grâce à l’apport migratoire

mercredi 10 octobre 2018

512,6 millions d’habitants, c’est le chiffre de la population européenne (à 28 pays) au 1er janvier 2018. En un an, elle a gagné plus d’1 million d’habitants (1,1 M), soit une augmentation de 0,2 %.

La population européenne au 1er janvier 2018

Les pays européens ont une taille très variable : de Malte avec 475 000 habitants à l’Allemagne (82,850 Millions). La France se situe à la 2ème place (67,222 M), juste devant le Royaume-Uni puis l’Italie.

La population a ainsi augmenté dans 19 pays, …mais aussi diminué dans 9 autres. Malte est le pays le plus petit, mais a eu la plus forte hausse (+3,3 %), suivi par le Luxembourg (+1,9 %), au contraire de la Lituanie (-1,4 %), de la Croatie (-1,2 %), etc.

PDF - 77.1 ko

cliquez sur l’icône ci contre
pour charger le fichier




Natalité et mortalité

Si la natalité a apporté en Europe 5,1 millions d’enfants en 2017, avec 9,9 naissances pour 1 000 habitants, les décès se sont élevés à 5,3 millions, soit 10,3 décès pour 1 000 habitants. Donc un solde naturel un peu négatif et un vieillissement de la population.

Il faut dire que beaucoup de pays ont un taux de natalité faible, surtout dans les pays du sud Italie, Grèce, Portugal, Espagne, Croatie, Bulgarie (7,6 à 9 ‰). Quelques pays ont les taux de natalité les plus élevés, de 12,9 ‰ à 11,4 ‰ : Irlande, Suède, Royaume-Uni, France, par ordre décroissant.
Les taux de décès sont aussi très différents d’un pays à l’autre, du plus faible en Irlande (6,3 ‰) à 15,5 ‰ en Bulgarie. La France se situe à 9 ‰.

On voit ainsi explicitement les pays qui possèdent un excédent naturel, Irlande en tête et ceux qui sont en baisse naturelle (Bulgarie, Croatie…). Ainsi, si au niveau de l’UE le solde naturel est de -0,4 ‰, les taux nationaux vont de +6,6 ‰ en Irlande à -6,5 ‰ en Bulgarie.

L’augmentation de 1,1 million au cours de l’année 2017 est donc due à l’apport du solde migratoire, sans laquelle la population de l’Union européenne aurait baissé.



Source

  • Eurostat. Premières estimations de la population – La population de l’UE en hausse à près de 513 millions d’habitants au 1er janvier 2018 – Augmentation liée à l’apport migratoire – 10 juillet 2018 :
    https://ec.europa.eu/eurostat/...

 

 

Mots clés associés à l'article